dimanche 4 janvier 2015

Opération Trompettes de Jéricho à Metz, le sam. 10 janvier 2015

Cher(e) ami(e),

C'est en vous souhaitant une très bonne année 2015 que nous vous invitons à participer à l’opération Trompettes de Jéricho, ce samedi 10 janvier, de 18 à 19h, devant l’hôtel de ville de Metz (place d’armes).

Comme nous, vous ne vous reconnaissez peut-être pas dans le système politique et médiatique qui régit notre pays. Il s’éloigne inexorablement de nos valeurs et ne nous représente plus en rien.

Nous pensons notamment que les lois qui modifient le mariage et la famille, celles qui autorisent qu’on mette fin à la vie humaine peu après son commencement ou peu avant son terme supposé, sont de mauvaise lois. Elles blessent la création de Dieu et abîment l’homme.
Nous pensons que tous les enfants ont besoin de grandir dans l’amour complémentaire d’un père et d’une mère.
Nous craignions que l’extension de la loi sur l’euthanasie n’aboutisse à des hécatombes chez les personnes âgées et isolées, car on nous parle d’une application encadrée et réservée aux cas de détresse exceptionnelle, comme jadis pour l’avortement, et aujourd’hui il y a 200 000 avortements par an.
Nous craignions que ne se généralise la marchandisation de l’enfant et la location des ventres des femmes pauvres, car déjà dans des pays comme l’Inde existent des maternités où, pour quelques centaines d’euros, des femmes portent un enfant issu d’un embryon sélectionné par des méthodes eugénistes et le remettent ensuite sans un regard à ses acheteurs.

Certains parmi nous craignent aussi que ce système politique et médiatique, qui se présente comme bon et qu’il faudrait à tout prix respecter, ne pousse en réalité le pays dans la misère et les religions à la guerre, par la manipulation de l’information et des images.

Pour autant notre mouvement n’est pas un mouvement de protestation.
Estimant qu’il ne sert à rien de s’adresser à ce système pour lui demander de modifier sa logique, qui est aussi sa raison d’être, nous préférons nous tourner vers Dieu avec foi et confiance.
Parmi les nombreux droits distribués à tout va, nous nous permettons d’en demander un seul, celui de nous retrouver sur les places de nos villes pour invoquer Dieu, la seule autorité que nous reconnaissons comme parfaitement légitime.

Nous ne voulons pas changer les choses, certains qu’elles changeront d’elles-mêmes en temps et en heure. Nous désirons juste changer nos cœurs et ceux de nos frères humains, en témoignant de notre foi en Dieu.
Nous sommes ainsi certains d’accomplir l’œuvre la plus utile.

Nous n’éprouvons aucun sentiment de rancœur ni de révolte envers quiconque.
Nous ne voulons blesser personne et demandons pardon à ceux à qui nous n’arriverions pas à faire comprendre notre cause, qui est celle de tous.
Nous aimons tous les hommes, même ceux qui nous combattent, et nous ne voulons pas combattre ces derniers.
Nous ne voulons rien détruire, mais que tout soit restauré.

Par nos chants, nous emboucherons samedi les Trompettes de Jéricho, espérant que Dieu fera tomber les murs du mensonge et de la mort qui emprisonnent tous les hommes et nous cacheraient l’aube qui vient.

Longtemps nous avons veillé dans la nuit noire, à la lumière vacillante de nos chandelles. Aujourd’hui nous sommes prêts à voir le jour se lever.

Nous sommes les Éveilleurs.
Venez nombreux vous réjouir et chanter Dieu avec nous.

Que Dieu vous bénisse et vous garde,

Florent
Les Éveilleurs.

PS : pour ceux qui voudraient organiser des opérations Trompettes de Jéricho dans leurs villes, n’hésitez pas à me contacter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire