lundi 12 janvier 2015

Premières Trompettes de Jéricho à Metz !

Cet article aurait aussi bien pu s'intituler "quelques idées simples pour un réveil chrétien".

En ces jours où l'on nous demande de défendre la liberté de représenter Dieu de façon impudique, il nous semble ne pas être trop exigeants en revendiquant notre liberté de témoigner de Dieu dans sa Vérité et sa Splendeur.

Samedi dernier, 10 janvier 2015, nous avons donc appelé à un temps de prière pour la France dans la cathédrale de Metz, puis nous avons ensuite proposé à ceux qui le souhaitaient de nous rassembler devant l'hôtel de ville afin d'entonner quelques beaux chants chrétiens.



Cette première opération a été très encourageante, la chapelle du Saint Sacrement de la cathédrale était comble, et une trentaine de personnes s'est ensuite rendue sur la place, la faisant résonner de "Victoire, tu règneras", "Plus près de Toi mon Dieu", "A l'Agneau de Dieu, soit la gloire", "Chez nous, soyez Reine",... entrecoupés de prises de parole et d'une lecture d'Apocalypse 18.

Affectés par les événements terribles ayant secoué notre pays, les participants arboraient des pancartes affichant : "Je suis Chrétien. Je prie pour Charlie".

De l'avis de tous, la soirée a été empreinte d'une grande paix et douceur. Un couple de passants s'est arrêté le temps d'une chanson partagée et, d'après une participante qui a discuté avec lui quelques minutes, un autre passant a été très touché par nos chants. Aucune réaction hostile ne s'est faite sentir.
Peut-être le signe que Dieu apporte paix et amour, et que c'est plutôt l'athéisme et le scandale qui engendrent guerre et malheur ?

Cette initiative a également eu de nombreux échos sur le net. Grâce à l'aide du Salon beige et celle d'autres blogs, de nombreux messages enthousiastes nous sont parvenus, et des projets de Trompettes de Jéricho vont peut-être naître ailleurs, en Bretagne, à Pau, en Ardèche,...

A suivre...

Pour notre part nous vous donnons rendez-vous le samedi 24 janvier, afin d'agrandir les fissures dans le mur du mensonge et de la mort.

Bien à vous dans le Christ,

Florent




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire